Journée d’étude « Théorie et Parole » organisée par les amis de l'université.

A l'attention des professionnels de l'écoute et de l'intervention auprès des victimes de violences morales, physiques et psychologiques

Et animée par Jean-Charles Bouchoux Psychanalyste, écrivain, conférencier.

Lundi 3 décembre de 8h45 à 16h30

AU CENTRE JACQUES TESSIER

La Saline les Bains

02 62 24 60 80

Renseignements et inscriptions:

LES AMIS DE L’UNIVERSITE

15 rue de la République 97410 SAINT-PIERRE 0692.77.49.20 Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Quelques mots de Jean-Charles Bouchoux

Le pervers narcissique se situe aux frontières de la folie. Il en réchappe en assujettissant une victime à qui il fait porter ses propres symptômes. Par des mécanismes tels que injonctions paradoxales, identifications projectives et autres manœuvres dilatoires, il crée et maintient une emprise délétère sur sa victime, la poussant vers la culpabilisation, la dépression et dans les cas les plus graves la folie, la maladie et la mort par suicide, accident ou somatisation.

Il est nécessaire de bien connaître les mécanismes pervers narcis- siques pour démêler le vrai du faux. Comprendre que dans l’intimité le pervers ne peut retenir ses pulsions et comment, lorsqu’il a af- faire à un tiers il peut changer de visage et se poser en donneur de leçon ou en victime.

Alors seulement, la victime, l’accueillant (qu’il soit juriste, ami ou thérapeute) pourront trouver la position juste indispensable dans ce genre d’affaire.