Rapport Alain Milon

Publié le 03 janvier 2013

Prise en charge psychiatrique des personnes atteintes de troubles mentaux

Le rapport du sénateur Alain Milon établi au nom de la commission des affaires sociales et relatif à la prise en charge psychiatrique des personnes atteintes de troubles mentaux a été publié le 03 janvier 2013.

11 propositions sont formulées :

  1. Intégrer la lutte contre les troubles mentaux à la prochaine loi de santé publique.
  2. Organiser une concertation avec l’ensemble des praticiens et les associations représentant les malades et leur famille pour que la prochaine loi sur l’accès aux soins comporte des choix clairs et acceptables pour tous sur l’avenir du secteur et de la coordination des soins.
  3. Mettre en place un programme de développement des réseaux de soins en psychiatrie
  4. Mettre en place des case managers non médecins chargés du suivi d’un patient dans son parcours tant sanitaire que médico-social.
  5. Intégrer un conseil des familles et des usagers à l’organisation des établissements psychiatriques.
  6. Fixer avec la Haute Autorité de santé un calendrier de réunions de consensus aboutissant à l’élaboration de recommandations de bonnes pratiques.
  7. Organiser la prise en charge somatique des personnes atteintes de troubles mentaux.
  8. Garantir un tronc commun de la spécialisation en psychiatrie assurant la formation à l’ensemble des techniques de prise en charge.
  9. Assurer le financement des projets de recherche en psychiatrie par une agence centrale sur le modèle de l’Institut national du cancer.
  10. Renforcer la formation continue des pédiatres et des médecins généralistes pour leur permettre de prendre en charge rapidement les cas de dépression et de détecter rapidement les troubles psychiatriques. Encourager le dialogue avec les psychiatres et les centres experts.
  11. Mettre en place un Observatoire des suicides rattaché à l’Institut de veille sanitaire.

Contact : Nathalie SANCHEZ  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Le professeur Michel Debout, initiateur de l’appel pour un observatoire des suicides, vient de publier un nouvel ouvrage, « Le suicide, un tabou français » aux éditions Pascal (coll. « Tapages »), le fruit de plusieurs années de réflexion et d’engagement en faveur de la prévention notamment comme président de l’Union nationale de prévention du suicide.

En 1988, Alain Souchon chantait L'Ultramoderne Solitude. En 2012, la Fondation de France la constate dans son rapport annuel sur la solitude. L'étude, en partenariat avec France Info, a été menée par l'institut TMO Régions auprès de 2 200 personnes et relève qu'en France 4,8 millions de personnes souffrent d'isolement. Soit 20 % de plus qu'il y a deux ans.

La Fondation constate qu'un nombre croissant de jeunes sont touchés par l'isolement : 9 % des 30-39 ans affirment souffrir de la solitude, contre 3 % en 2010. Ce qu'explique le contexte économique. La Fondation relève que les jeunes quittent de plus en plus leur région pour suivre des études ou trouver un emploi, mais cette mobilité ne se traduit pas nécessairement par une meilleure intégration sociale. L'étude relève aussi que près d'un quart des personnes isolées (24 %) sont utilisatrices de réseaux sociaux. En 2010, elles n'étaient que 12 %.

De même, le travail n'est plus un facteur d'insertion dans la société : 27 % de ceux qui travaillent indiquent n'avoir que des relations strictement professionnelles avec leurs collègues. L'étude relève la fragilité travailleurs indépendants et des salariés gagnant moins de 1 000 euros par mois, qui cumulent précarité, temps partiel et horaires décalés.

La Fondation relève que les personnes âgées souffrent de plus en plus de la solitude : le phénomène a progressé chez les plus de 75 ans, particulièrement chez les plus démunis.

L'étude de l'Observatoire de la Fondation de France "Les solitudes en France en 2012" a été réalisée par l'institut d'études TMO Régions et par l'Institut Wei.

L'enquête, conduite selon la méthode des quotas, a été réalisée par téléphone auprès de 2 200 personnes âgés de 18 ans et plus, entre le 10 et le 27 janvier 2012 par TMO Régions. Une série d'entretiens qualitatifs a ensuite été conduite par l'Institut Wei afin d'approfondir, auprès des personnes en souffrance, les raisons et le vécu des situations d'isolement.

Article publié par le monde.fr le 25 juin 2012.

Dialoguer pour ne pas sombrer - ajouté le 19/12/2011

Selon une étude publiée par l’institut de veille sanitaire ce mardi 13 décembre, en France, près d’un décès sur 50 est dû au suicide, et 5,5% des 15-85 ans déclarent avoir déjà tenté de mettre fin à leurs jours.  

A La Réunion.....retrouvez tout l'article sur: http://www.ipreunion.com/

Actions contre le suicide plan 2011-2014 - ajouté le 05/11/2011

Programme National d'actions contre le suicide plan 2011-2014

Pour en savoir plus

CONFERENCE ECOUTE ET EMPATHIE - ajouté le 07/10/2011

SOS SOLITUDE VOUS INVITE A LA CONFÉRENCE QU'ELLE ORGANISE LE 11 OCTOBRE 2011 SUR LE THEME « ECOUTE ET EMPATHIE»
De 18H à 20H00 Au centre Jacques Teissier – La Saline

Conférence animée par Driss Benzouine - Yogi Soufiste

Entrée Gratuite

Téléchargez le programme